BNP Paribas aide ses usagers à mieux protéger leur domicile avec son contrat de télésurveillance Protection Habitat

Représentant aujourd’hui l’un des plus grands noms du secteur bancaire européen, BNP Paribas met un point d’honneur à développer des solutions toujours plus adaptées aux préoccupations de ses usagers, l’enseigne ayant ainsi élaboré, dans le cadre de son activité d’assureur, une toute nouvelle formule baptisée Protection Habitat, permettant, à ses souscripteurs, de bénéficier, à moindre frais, d’un service de télésurveillance performant.

Une offre particulièrement complète

Constituant un sujet de préoccupation particulièrement important pour les Français, la lutte contre les cambriolages est ainsi devenue l’une des priorités du groupe BNP Paribas, qui entend bien offrir, à ses usagers, les meilleurs moyens pour éviter de tels incidents, sa formule Protection Habitat permettant ainsi de bénéficier d’une solution de télésurveillance particulièrement complète, proposant l’installation d’un système d’alarme sans fil à la fois discret et simple d’utilisation, pouvant faire l’objet d’aménagements pour offrir, à chacun, la meilleure protection possible, grâce aux formules Essentielle, Confort et Confort + spécialement élaborées par l’établissement.

Un service de qualité

Attachant une grande importance à la qualité de ses produits, BNP Paribas offre, à ses usagers, la garantie de bénéficier des meilleures conditions, l’établissement accompagnant ainsi les souscripteurs de son offre Protection Habitat à chaque étape de la procédure, leur fournissant les conseils d’un spécialiste pour déterminer la meilleure implantation possible, leur garantissant, par la suite, une protection 24 heures sur 24 de leur domicile, une personne prenant en charge la mise en place des mesures d’urgence en cas de survenue d’un incident, permettant alors, aux usagers de l’assureur, de partir de chez eux l’esprit tranquille, les frais d’installation actuellement gratuits pour les 500 contrats donnant, en outre, l’opportunité d’économiser jusqu’à 290 €.