Comment bien choisir sa banque en ligne ?

Pourquoi les banques en ligne connaissent-elles un tel succès ? Quelles sont les raisons qui nous poussent à les choisir plutôt que les établissements traditionnels ?

Avant tout, ce qui semble compter, c’est de payer moins cher, c’est en tous les cas ce qui ressort clairement des enquêtes conduites à ce sujet. Et de fait, le constat est sans appel car les banques en ligne restent 4 à 5 fois moins chères que les banques traditionnelles de réseau.

Cela dit, ce seul argument ne suffit pas, il faut en effet se pencher sur d’autres critères avant de choisir sa banque virtuelle.

Penser d’abord aux frais : combien va coûter mon compte bancaire sur l’année ? C’est en effet l’argument de poids des banques en ligne vis-à-vis de leurs « grandes sœurs ». Pour réussir à se faire une idée, il faut éplucher scrupuleusement les contrats et se demander notamment si la gestion du compte se résume ou non aux frais d’envoi des carnets de chèques, de la carte bleue ainsi qu’aux coûts liés à la tenue du compte ? Bien regarder aussi si tout ceci ne serait pas en fait une espèce de pack fourre-tout qui inclurait les assurances et les services dont certains sont clairement moins utiles que d’autres.

Apres cela, penchons-nous sur les conditions particulières de souscription.

La majorité des banques virtuelles contraignent à un versement initial ou mensuel minimal avec domiciliation des revenus, bulletin de paie et preuve de revenus suffisants en sus. Cela dit, ces conditions ne sont pas gravées dans le marbre, voila pourquoi il faut bien prendre son temps avant de risquer de se retrouver pieds et poings liés. Les engagements pris ne sont en effet pas du tout aisés à dénoncer et à casser. Par ailleurs, il faut également tenir compte du fait que les exigences des banques virtuelles sont de moins en fortes dans le temps, ceci étant lié bien sûr à leur besoin de récupérer un maximum de clientèle.

Etudier ensuite quels sont les services qui sont gratuits et ceux qui en ont l’air mais ne le sont pas vraiment. Voir combien par exemple coûtent les virements entre banques ? Comme les retraits effectués à l’étranger que permettra ou non la carte de paiement liée au compte. Bien savoir ici que, même non pérennes, certains opérations peuvent ensuite devenir coûteuses, ce qui, forcement nous amènera à les regretter.

Ensuite, analyser les relations avec la banque car les banques virtuelles ne sont pas que et exclusivement des coffres-forts automatiques. Elles doivent en revanche être capables d’offrir une vraie relation client/conseiller, que ce soit par téléphone, email, webcam et autres. Et ce, sans souci de disponibilité. En clair, on peut être client d’une banque en ligne tout en ayant une très bonne relation avec son conseiller dédié.

Il faut aussi que le site de la banque que je vais choisir soit très fonctionnel et opérationnel. En ce sens, l’interface devra être simple, claire, bien pensée pour je puisse y accomplir toutes mes opérations sans contrainte aucune. Quant aux applications spécifiques, elles ne constituent plus un luxe aujourd’hui car la très grande majorité  des établissements virtuels en proposent désormais.

Dernier point, les récompenses, primes et autres bonus. Voir ici ce que va me proposer ma banque en termes de rémunération de compte courant, d’offres de cash back (0,5 à 1% de la somme dépensée recréditée sur le compte), produits d’épargne très compétitifs… tous ces points-là seront en effet eux aussi décisifs au moment de choisir ma future banque.

Enfin, il faudra aussi garder l’œil ouvert pour profiter des meilleures offres promotionnelles et de bienvenue, en grand nombre surtout en cette période de rentrée. Les banques rivalisent d’ingéniosité et de trouvailles pour attirer à elles de nouveaux prospects mais toutes proposent peu ou prou les mêmes offres, et une bonne cinquantaine d’euros offerts, c’est déjà bon a prendre !

Ainsi Boursorama offre ce mois ci 60 euros au filleul à l’ouverture de son compte courant Boursorama essentiel+, Fortuneo offre une prime de parrainage de 50 euros pour ouvrir un livret et de 75 euros pour un compte courant. ING Direct, elle, continue de promouvoir son célèbre livret d’épargne Orange en offrant 30 euros a tout nouveau client avec un taux préférentiel de 4,5%.

En conclusion, si les offres sont nombreuses et toutes, de prime abord, aussi séduisantes les unes que les autres, il faut garder l’œil bien ouvert, passer du temps a lire attentivement les clauses et ne pas hésiter a se servir des comparateurs  et autres blogs qui, en ce domaine, se révèlent être d’une excellente aide.