Rentrée : les banques en ligne rivalisent de propositions

C’est la rentrée. Pour grand nombre d’entre nous, l’heure est à la sinistrose. Fin de l’été, fin des vacances, retour au travail, place à la grisaille..

Et puis, en plus de ces considérations psychologiques, il est vrai que pour la très grande majorité d’entre nous, rentrée rime également avec –grosses- dépenses incontournables : impôts, frais de scolarité, achats des matériels scolaires… les dépenses s’accumulent, a peine a-t-on gagné un euro qu’on a le sentiment que deux sortent de notre poche !

C’est précisément parce qu’elles ont très bien saisi tout cela que nombre de banques en ligne proposent aujourd’hui a leurs clients comme a ceux qu’elles espèrent attirer a elles toute une gamme d’offres et de promotions dites « de rentrée » afin de soutenir et de soulager nombre de nos compatriotes. Un peu sur le modèle des soldes d’été et d’hiver, les banques virtuelles se sont donc passé le mot pour rivaliser d’ingéniosité et attirer de nouveaux prospects, des prospects, il est vrai, bienheureux de pouvoir être un peu soulagés.

Voila pourquoi en ces temps de rentrée, la concurrence fait rage entre les banques virtuelles pour proposer à leurs clients des offres toujours plus attractives. En ce sens, c’est la meilleure période pour les prestataires qui concoctent des offres de bienvenue toutes plus avantageuses pour leur nouvelle clientèle.

Et parmi toutes ces opérations de promotion/séduction, il a noter celle de Fortuneo qui parait particulièrement séduisante.

En effet, la banque en ligne propose en ce moment un bonus de 75 euros pour toute nouvelle souscription avant le 30 octobre. La banque en ligne propose aussi d’offrir une carte bancaire sans domiciliation de revenus si l’usager peut se targuer d’au minimum 1500 euros de revenus par mois ou qu’il détient 5000 euros en compte épargne auprès de Fortuneo.

Si l’on regarde du coté d’ING Direct, elle offre 60 euros aux nouveaux usagers qui ouvriront un compte chez elle avant le 27 de ce mois. Si le bonus est moins conséquent que chez Fortuneo, il s’accompagne de surcroît d’une obligation de verser lors de l’ouverture du compte une somme que le client aura prévu de virer tous les mois. Pour la nouvelle clientèle, ING oblige a domicilier ses revenus sur le compte ING Direct comme elle exige pour les non salariés une somme d’épargne d’au moins 750 euros.

Penchons nous maintenant sur Boursorama banque. Cette dernière va offrir 30 euros pour toute nouvelle signature avant la fin du mois de septembre. Si l’offre n’est pas franchement nouvelle pour l’enseigne, elle est à coupler avec la gratuité totale de la carte bleue, ce qui marque un réel argument pour les usagers qui voit l’offre se prolonger dans le temps.

Il est à noter qu’en l’espèce le plan stratégique de Boursorama s’appuie sur la valorisation de son compte courant plutôt que sur le livret d’épargne et les autres offres associées.

En ce sens et parce qu’il souhaite avant toute chose conserver et fidéliser sa clientèle, M.Grisoni, directeur général de la banque en ligne, déclare :

« Boursorama banque n’a pas pour principale vocation de recruter tout le temps une clientèle opportuniste qui passe son temps à profiter uniquement des offres des livrets ».

Ce même M.Grisoni qui par ailleurs réaffirme que la totale gratuité de la carte bancaire couplée à l’administration du compte courant demeure à n’en pas douter le meilleur des fondements à une relation client/banque aussi pérenne que saine.